08/02/2009

Stagiaire

J’ai accueilli une stagiaire pendant 2 semaines chez mon grand client.
Le but était de lui permettre d’observer un environnement d’entreprise.

Comme je n’ai pas vocation à être observé comme dans un zoo,
je lui avais préparé un petit projet à réaliser sur les 2 semaines du stage.

Je pense que le projet a été très formateur pour la stagiaire :
elle a du se frotter un peu au monde réel et essayer de comprendre
les développements actuels de l’économie et du monde en général.
Pour une jeune femme terminant des études de mathématiques pures
le choc était important à plusieurs point de vues.
D’une part, mon rythme de travail et mes attentes sont assez élevées.

D’autre part, le travail est très itératif lorsqu’il faut explorer
les conséquences potentielles de la crise sur les activités d’une entreprise.

Au final l’expérience a été enrichissante pour tout le monde.

La stagiaire a vraiment eu l’occasion de découvrir un monde inconnu.
Mon grand client dispose d’une petite étude donnant des pistes
d’analyse à développer dans les mois à venir.

Et j’ai pu me rendre compte à quel point les jeunes qui sortent
de nos universités sont peu conscientisés au monde qui est le nôtre.

Je suis donc prêt à renouveler l’expérience dans les mois à venir,
même si je préférerais clairement une durée plus longue de stage.
Mais encore faudrait-il que l’université soit prête à évoluer...

10:20 Écrit par V. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : monde, crise, stage, universite, entreprise |  Facebook |

30/01/2008

Zen dans l'agitation

La partie de tennis d'hier m'a fait le plus grand bien.
Je craignais un peu de jouer dans cet état de fatigue,
mais j'y ai au contraire puisé une énergie nouvelle.
Au détriment de mon partenaire/adversaire, qui déteste perdre,
mais a malgré tout subi mon jeu très offensif et perdu platement.

Du coup, j'étais en plein forme pour l'après-midi chargé qui m'attendait.
J'ai même poussé le luxe de terminer un peu plus tard,
pour ne plus avoir à travailler chez moi le soir. Très bien !

Je serai donc zen aujourd'hui au milieu de l'agitation ambiante.
Nous entrons dans la préparation des publications de résultats
pour mon plus grand client actuel. Niveau de stress élevé garanti.
Outre les chiffres, il faut pouvoir donner une explication simple aux marchés
des évolutions attendues pour le futur, sans dévoiler les plans stratégiques.
Encore un bel exercice d'équilibre dans les contextes actuels...

J'ai été amusé en lisant mon courriel d'apprendre que l'Université
souhaitait me nommer officiellement professeur et me rémunérer...
Cela fait des années que j'y donne cours sans autre formalité...

08:55 Écrit par V. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zen, universite, energie, agitation |  Facebook |