09/09/2010

Transitions

 

Transition.jpeg

 

 

Il y a 11 ans je montais ma première société. Son objet était clair :
« Conseil et support en gestion, finance et traitement de l’information »
Les affaires commençaient bien : quelques beaux contrats
avec des clients divers et variés : grands groupes et start-ups.


Puis est arrivé 2001 : l’éclatement de la bulle internet,
l’entrée dans une nouvelle guerre, les incertitudes grandissantes

se sont traduits par le ralentissement des affaires en général,

l’arrêt de gros contrats qui assuraient la base de mes revenus.
Ma période la plus dure fût sans aucun doute l’année 2002 :
seul face à un marché en déclin, la tête pleine de doutes et de craintes
quant à ce que serait le lendemain, pour ma famille et pour moi.

Mais dès le printemps 2003 j’ai créé une nouvelle dynamique.
J’ai appris à gérer une transition difficile malgré le contexte.
Et depuis nous progressons régulièrement vers de nouveaux objectifs.

J’ai ainsi pu monter deux autres sociétés qui grandissent également
malgré la crise de 2008 et la conjoncture a priori défavorable.

Maintenant, je veux passer à une nouvelle étape.
Partager avec d’autres patrons de PME ce que j’ai appris.
Je suis donc en train de constituer une nouvelle entreprise,
dédiée à l’accompagnement de PME qui font face à une transition,
et dont les dirigeants auraient besoin d’un vrai support efficace
sans tomber dans les pièges classiques des consultants traditionnels.

Si ce projet vous intéresse, n’hésitez pas à me contacter.
Nous serons pleinement opérationnels d’ici peu.


18/07/2008

Crise : Petits trucs pour gagner plus (2)

Aujourd'hui : Quelques idées de réduction facile de coûts.

Pour avoir le meilleur gain, il faut connaître les potentiels.
Le mieux serait que vous ayez une idée précise de vos dépenses.
Mais, pas de panique, il existe quelques règles valables pour (presque) tous.

En général, pour un ménage, l'énergie est un poste de coût important.
D'autant plus en cette période ou pétrole, gaz et électricité augmentent.
Le premier poste énergétique est pour le chauffage,
suivi par l'eau sanitaire et les appareils électriques.

Vous pouvez agir et gagner pour un coût inférieur à 20 euros par action !
Et bien sûr en gardant votre confort et votre qualité de vie.

Quelques idées :
- Minuterie/Programmateur sur le chauffage et le circulateur
- Minuterie/Programmateur sur le boiler électrique
- Réduction de la température du boiler électrique à 60°C
- Réduction de la température de chaque radiateur à son optimum
- Douchette économique pour la pomme de douche
- Multiprise pour couper en une fois un ensemble d'appareils électriques
- Lampes économiques pour pièces à éclairage de longue durée
- ...

Si vous ne les avez pas déjà mises en pratiques,
ces petites actions peuvent chacune vous rapporter
au minimum 30 Euros par an et jusqu'à plusieurs centaines d'Euros !

Cela fait un rendement financier qui va de 50% à plus de 1.000% !
A comparer avec les 4% de votre (nouveau) compte d'épargne !

Si vous n'avez pas beaucoup de moyens pour investir,
commencez par l'action avec le plus gros impact (le chauffage),
et profitez de l'argent économisé pour investir dans l'action suivante.
Et ainsi de suite jusqu'à avoir atteint une économie substantielle !
Vous pouvez atteindre entre 15 et 35% (oui trente-cinq !) d'économie !
Et en gardant le même niveau de qualité de vie !

Bon je vous laisse commencer à gagner plus et vivre mieux.
Je reviendrai bientôt avec d'autre méthodes pour gagner encore plus !

07:29 Écrit par V. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : confort, vivre, qualite, gagner, plus, mieux |  Facebook |

17/07/2008

Crise : Petits trucs pour gagner plus (1)

La crise, oui mais quelle crise ?

Pour ce qui concerne la crise économique en cours,
j'ai cherché hier soir quelques idées sur Internet
pour en atténuer l'effet sur notre portefeuille.

Je ne vais pas ici tenter de concurrencer les offres diverses et variées
que vous ne manquerez pas de trouver si vous cherchez un peu.

Mais simplement je voudrais rappeler un principe économique
de base.
Le profit (ou l'épargne) est égal aux revenus moins les coûts.
Vous avez donc plusieurs options pour augmenter vos profits:
- Vous pouvez augmenter vos revenus à coûts constants
- Vous pouvez diminuer vos coûts à revenus constants

          (là je n'ai pas inventé l'eau chaude...)

LA question pour chacun de nous :
laquelle des 2 approches mettre le plus facilement en oeuvre ?
Sans nuire à notre qualité de vie bien sûr.

Si vous êtes salariés, c'est probablement l'approche par les coûts.
Si vous êtes indépendantvous avez vraiment le choix de l'approche.

Demain je reviendrai sur quelques idées de réduction (facile) de coûts.

08:49 Écrit par V. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : crise, revenu, gagner, profit, epargne, plus |  Facebook |